Réseaux

Les problèmes sociaux auxquels nous sommes confrontés tous les jours et la nature complexe de leurs multiples causes, montrent l'importance de la coopération et du travail en équipe. Dans cette situation, le réseau fonctionne dans une dynamique participative, spécialisée et flexible grâce à la collaboration et au partenariat de personnes, d’expériences et de ressources, permettant aux organisations de répondre plus efficacement au moment de faire face aux situations problématiques. Par conséquent, Association Diagrama participe à plusieurs réseaux, lui permettant ainsi de partager des informations et des connaissances, des valeurs et des préoccupations.

Réseaux auxquels nous appartenons :

  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ), fondation de droit belge située à Bruxelles, qui propose un service international permanent de réunion, de travail et de réflexion pour les institutions et professionnels, concernés et préoccupés par la situation des jeunes et des mineurs délinquants en conflit avec la loi afin de proposer des réponses internationales, appropriées et efficaces sur ces problématiques.
  • Conseil Européen de Justice Juvénile (CEJJ), organe de rencontre, de débat et d’analyse. Parmi ses activités, le Conseil Européen de Justice Juvénile développe des recommandations dans le domaine de la justice juvénile en Europe, y incluant de l’information quantitative et qualitative sur la situation des enfants, des adolescents et des jeunes en conflit avec la loi, tout ceci en comptant sur l’intervention coordonnée des administrations publiques, ONG, universités et centres académiques dans les différents pays européens.
  • Diagrama International, association d’envergure internationale située à Bruxelles interlocutrice de toute organisation dont le but est de promouvoir le développement d’établissements, de programmes et de projets de recherche, destinés à la prévention, au traitement et à l’intégration de tous les collectifs qui se trouvent en difficulté ou en risque social, et plus spécialement les enfants, les familles, les jeunes et les femmes, ainsi que les personnes dépendantes du fait de leur âge, d’une maladie ou d’un handicap physique ou mental ; et contribuer à ce que le droit à la santé soit réellement et effectivement respecté à travers la promotion de différents types d’initiatives et actions dans le but d’obtenir une participation active et créative, permettant la mise en œuvre de réponses efficaces pour parvenir à leur intégration et à leur autonomie.
  • CNAPE (Convention Nationale des Associations de Protection de l’Enfant), fédération d’associations qui a mis au cœur de ses préoccupations l’avenir des enfants et des adolescents. C’est un lieu de rencontre et le porte parole le plus ancien des associations qui développent des actions socio-éducatives, sociales et médico-sociales en faveur des enfants, des adolescents et des adultes.